Action en gestion conjointe de la Communauté Européenne avec le Programme des Nations Unies pour l’Environnement / Plan d’Action  
pour la Méditerranée pour l’identification et la création d’Aires Spécialement Protégées d’Importance Méditerranéenne
dans les zones de mer ouverte et les grands fonds marins
English (United Kingdom)French (Fr)
header
Home Phase II Méthodologie
Méthodologie PDF Imprimer Envoyer

Afin de faciliter le processus de concertation et de coordination, il est prévu de mettre en place des groupes de travail ad hoc pour chaque aire considérée. Les groupes de travail seront composés de représentants des pays voisins de l’aire considérée et le CAR/ASP sera en charge de la facilitation des travaux de ces groupes de travail.

Cette méthodologie de travail a pour but de renforcer la gouvernance des zones situées en mer ouverte par une approche sous-régionale ou locale, en animant des réseaux de compétence entre les Parties voisines concernées ou en s’appuyant sur les réseaux et initiatives existants, afin d’assurer la conservation de la biodiversité de ces aires et assurer un usage durable de leurs ressources marines.

L’objectif de cette démarche est avant tout de faciliter la mise en place d’un processus préparatoire de réflexion permettant aux pays voisins de l’aire concernée de se concerter en vue de la création d’ASPIM(s) dans l’aire de mer ouverte et de préparer le(s) rapport(s) de présentation du(des) site(s) identifié(s) comme candidat(s) à l’inscription sur la liste des ASPIM.

 

Les objectifs opérationnels de ces groupes de travail sont :

-  d’assurer la coordination et le suivi des activités à conduire à l’échelle adéquate entre les Parties concernées en vue d’atteindre l’objectif général de préparation d’un rapport de présentation ;

-  de faciliter le processus de concertation nationale qui doit être mené à l’échelle de chaque pays grâce à la diffusion de l’information au niveau du Point Focal ou de son représentant sur l’avancement du processus ;

-  d’initier une dynamique durable de concertation entre les Parties voisines concernées ; cette dynamique doit perdurer à l’issue du projet, notamment pour la mise en œuvre des mesures de gestion de l’aire ;

-  de développer une expérience pilote en Méditerranée qui pourra être répliquée à d’autres aires prioritaires de conservation situées en mer ouverte et identifiée au cours de la première phase de l’initiative.


Ces groupes de travail seront chargés des activités nécessaires à la préparation des rapports de présentation.


En savoir plus sur les activités à réaliser >>

 

UNEP MAP RACSPA EC